La justice est une, indivisible, universelle, sans nationalité, sans continent, la même pour tous les hommes de la terre. Dès lors que l'Union Africaine l'a africanisée pour juger une personne, elle ne peut, ni ne doit s'appeler JUSTICE ; elle peut s'appeler n'importe quoi sauf JUSTICE.

Que dira la Communauté Internationale si l'Union Européenne nous apprend qu'elle a créé sa cour de justice pour connaître les grandes affaires en dehors des juridictions internationales universellement reconnues ?

Dans les traditions plusieurs fois séculaires de l'Occident ou de l'Orient les juridictions sont uniques et tous les hommes sont égaux devant elles. Et dans les nôtres non écrites mais aussi vieilles, nul ne peut demander une juridiction autre que celle existante quel que soit le cas sauf si le justiciable est d'une autre coutume. Dans le cas dit « Hissein Habré » toutes les règles, traditions judiciaires et coutumes ont été transgressées pour satisfaire certaines puissances et les puissants ennemis de l'ancien Président Tchadien .

Quant à la justice, la vraie, elle a été faite par les tribunaux sénégalais et la Cours de justice de la CEDEAO.

L'opinion internationale, les grandes démocraties occidentales doivent s'étonner, s'émouvoir de voir notre Organisation Panafricaine créer sa justice car créer un tribunal pour juger une personne est bien synonyme de n'importe quoi sauf la justice.

Les précédentes tentatives d'enlèvements de Hissein Habré pour le remettre au Guide libyen Mouammar Kadhafi (son ennemi mortel) ou à Idriss Deby (qui l'a condamné à mort) et son enlèvement ce dimanche le 30 Juin 2 013 expliquent parfaitement ce déni de justice dont souffre
toute notre humanité en ce début du troisième millénaire .

Le Procureur de la Chambre Africaine au cours d'un point de presse a tenté de justifier ce dernier enlèvement par la découverte de l'existence d'une DDS sous le régime de Hissein Habré, découverte faite vingt et trois ans après la fin de ce régime, qualifiée « indices graves ».

Que le ridicule ne tue pas dans cette Afrique du ROI des rois africains qui avait promis de son vivant de faire payer à Hissein Habré son entêtement à s'opposer à la révolution du livre vert et défier le Guide de la révolution,

ROI des rois africains .

A dire vrai, Hissein Habré paie le prix de son engagement pour la liberté, la dignité de l'homme tchadien et l'unité de la Nation Tchadienne. Il est un secret de polichinelle que les forces qui l'ont chassé du pouvoir le poursuivent encore.

Nos ancêtres disent : « On ne peut pas enterrer la justice comme on ne peut pas enterrer l'ombre sans couper l'arbre » c'est-à-dire que la justice triomphera si la société humaine ne meurt pas toute entière.

Le Peuple Tchadien ne mourra pas tout entier, la justice triomphera tôt ou tard et les milliers d'individus payés à coup de milliards de francs CFA par Idriss Deby pour faux témoignages dans cette affaire ne pourront pas protéger ce dernier du verdict pour les nombreux crimes contre l'humanité commis de ses propres mains depuis vingt et trois ans ou avant .

 

Azongo Mahamat Hassaballah

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir