Arrivé au pouvoir depuis vingt deux ans, Idriss Deby arrive au comble de la vigilance. Il essaye partout les moyens à étouffer, tout foyer de révolte. Les arrestations est les extraditions de l'étranger, se font depuis 2010, et même bien en avant. Et dernièrement, le despote à procéder, des extraditions du Congo et de la RCA vers le Tchad. Il croyait le danger venir de partout. La multiplication des propagandes mensongers, les achats des consciences, les mensonges ; n'ont guère calmé le peuple qui souffre. La révolte s'y préparait à l'intérieur et Deby ignore, qu'il est lui-même, le chef des conspirateurs.

Le despote enfin de règne, perd le contrôle de sa conscience. Il use de tout, pour réfectionner son pouvoir en état d'usure avancé. Création des nouveaux cantons, limogeages des sultans et nominations absurdes... Le régime du despote tchadien est en phase de putréfaction avancée.
Les blogueurs ou les cadres dont il qualifie des conspirateurs se voient leurs efforts germés. On n'était pas très sûr de nos moyens de lutte, fort heureusement ; les criailleries du despote, prouvent certainement, que la plume de Nguebla et de tous les blogueurs, démangent sérieusement le régime des Itnos. Par conséquent, nous doublerons donc nos efforts !
Un dictateur enfin de règne, est souvent atteint d'une cécité intellectuelle et morale ; car, il n'y a que sa vérité qui compte. Les bouffons ou autres vautours qui rodent autours du régime, l'ont fait croire pendant vingt deux ans, qu'il avait raison ; tandis qu'il incarne le mal absolu, sans le savoir.
En effet, ramener une paix définitive n'est pas difficile pour le despote. Faire la guerre exige plus des moyens et des efforts physiques et intellectuels ; alors que, faire la paix exige juste peu des moyens. Donc, la volonté de rester au pouvoir par la force, n'est plus cachée. La voie de la paix définitive est simple et praticable ; sauf que la « vérité » du despote fait de la voie de la paix, le chemin du mensonge. Pour une paix durable au Tchad, ceci devrait normalement être son slogan ; que N'djamena ville vitrine ! Toute fois, Deby a intérêt de convoquer de manière sincère et franche, un forum national inclusif ; là, il aurait prétendre à une sortie honorable et pourrait rêver d'écouler des jours paisibles entre Amdjaress et N'djamena ; et profiter de ses chamelles et de la nature. Sans quoi, son sort ressemblera à celui de Kadhafi, dont il est lui-même témoin.
A l'issue du forum national, un premier ministre élu, aura en charge de l'exécution du cahier des charges et d'organiser des élections libres et transparentes. Dans ce cas, Deby pourrait prétendre à une sortie honorable ; malheureusement, cette proposition le gonflera d'orgueil et son âme injuste le conduira vers le pire.

 

Mahamat Hassan Boulmaye

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir