Le 9 Avril 2015, la grande palmeraie de Mardagaï, situé à onze kilomètres à l'Ouest de Faya-Largeau (la grande ville du Nord) a été incendiée par les sbires du pouvoir en place au Tchad.Les populations des environs appuyées par les éléments de l'armée française basés dans la ville de Faya-Largeau n'ont rien pu contre les flammes de feu. Plus de quatre mille (4 000) palmiers-dattiers et d'habitations ont été détruits sur une surface de cinq sur plus de trois kilomètres. Cette palmeraie séculaire est l'une de plus vieilles de la région du Borkou et de nombreuses populations vivent de cueillette de dattes. Il s'agit d'un patrimoine réalisé par la sueur de ses populations, de génération en génération.Comme une palmeraie proche de Bardaï

Lire la suite...

Mahamat KakaL'état de santé du président tchadien, Idriss Deby, provoque ces derniers jours dans la capitale tchadienne, une guerre de positionnement au sein du clan au pouvoir. Du fils naturel à la 1ère dame en passant, bien sur, par les cousins sur place ou exilés, tout le monde se bouscule pour perpétrer un «debysme» sans Deby.Mahamat KakaMahamat Kaka, Arès, le bambin généralC'est le chef de guerres de la famille actuellement. Malgré son jeune âge, il arbore ostensiblement les grades de général de l'armée tchadienne. Une armée, rappelons-le, selon les dires de certains, est en forme d'une pyramide inversée : Il y a plus d'officiers que de soldats. Tel Arès, Kaka est détesté par le clan. On murmure qu'il est illégitime de remplacer son père. Se

Lire la suite...

Accusée par le gouvernement tchadien d'avoir fourni plus de 40% d'armement de Boko Haram, la France a démenti par la voix de son ambassadrice au Cameroun être impliquée dans ce qui se passe au niveau du Lac Tchad. «La France exerce un des contrôles les plus stricts au monde sur ses ventes d'armements. Selon plusieurs rapports, une grande partie des armes de Boko Haram a été prélevée à l'armée nigériane, une autre provient de trafics illégaux dans la région», affirme Madame Christine Robichon.Il faut rappeler que lors d'une sortie qui a étonné ceux qui ne connaissent pas la nature profonde du régime en place, le porte parole d'Idriss Deby n'est pas aller par quatre chemins. Lors d'une conférence de presse conjointe à Yaoundé avec son

Lire la suite...

La décision du gouvernement de rendre obligatoire le port de casque pour les motocyclistes a provoqué, ces derniers jours, une manifestation très suivie notamment par les élèves de la ville de N'djamena. Comment comprendre qu'on manifeste contre un acte sensé nous garantir la sécurité en cas d'accident? Plusieurs raisons expliquent cette défiance.Interdiction et obligation du port de casques: la sécurité des usagers est accessoireLe gouvernement du Tchad dans sa lutte contre l'insécurité avait banni le port des casques. Il faut se rappeler qu'à l'époque non seulement les casques étaient interdits mais aussi on a érigé une zone rouge sur le fleuve Chari allant du pont à double voies jusqu'à Milézi. Certains ont vu sur ces décisions la

Lire la suite...

Le 02 février 2008, il y a sept ans, la coalition des rebelles tchadiens venue de l'Est du pays, entre triomphalement à N'djaména en mettant les forces de la tyrannie en déroute. La discorde au sein de la coalition et l'aide de la Libye et de la France à Deby, ont permis à ce dernier de se maintenir au pouvoir. Sept ans après quel est l'état des lieux?Le Peuple tchadien est pris en otageAprès le repli des rebelles de N'djamena, une répression féroce s'est abattue sur la population dont le paroxysme a été le kidnapping des opposants et l'assassinat du principal chef de l'opposition Ibni Oumar Saleh qui siégeait, il faut le souligner, à l'International Socialiste à coté du premier Secrétaire du parti Socialiste français, un certain

Lire la suite...

Chassé comme un malpropre par Idriss Deby, le voilà, Emmanuel Nadingar, Manu pour les intimes, est de retour. Qu'est ce que Manu le technicien supérieur (il aurait un BTS) peut faire là où Docteur Beyom a lamentablement échoué ou été empêché de réussir? La collaboration avec Deby tourne toujours au désastre voire à l'humiliation. Quelle mission pour Nadingar?Si on a fait appel au fils de Jacques Nadingar, ce n'est pas par pur hasard. Idriss Deby est habitué à utiliser les cadres tchadiens, du moins ceux qui courbent l'échine devant lui, et de les monter les uns contre les autres et les jeter une fois la mission finie. Rappelez vous, qui avait remplacé Nadingar à la primature? C'est Dadnadji. A la veille de son départ, Deby lâcha ses

Lire la suite...

Tweet de Khazali AçylAu moment où nous mettons en ligne ces écrits, le bilan de la violence à Doba est de 2 morts et plusieurs blessés. La soldatesque de Deby n'a pas fait dans la demi-mesure, elle a ouvert le feu sur des paisibles manifestants, des élèves des lycées de Doba. Pourquoi est-on arrivé là?Le Tchad est le seul pays au monde où non seulement le népotisme est érigé en mode de gestion mais aussi des cancres et incompétents sont promus ministres parce qu'ils sont les frères de la «première dame». Ahmat Khazali, frère de Hinda, ministre de l'éducation, vient de prendre une décision interdisant aux élèves redoublant de repasser le baccalauréat. Or au Tchad, suite aux années de guerres et, surtout, à cause de la gestion calamiteuse du pays par Idriss

Lire la suite...

Le député Ngarleji Yorongar, président du parti FAR, a dénoncé la visite du ministre français de la défense, à Idriss Deby, dans son village natal et ceci à l'abri de tout cadre institutionnel et oreilles indiscrètes.Jean Yves Le Drian a été reçu en audience par le président Deby qui réveillonnait avec son armée dans son village Amdjarass, la Gbadolite local, le 31 décembre 2014.Pour le député Yorongar, la tournure militaire que prennent les relations franco-tchadiennes est inquiétante. « Le président Idriss Déby reçoit généralement Monsieur Le Drian à l'abri des oreilles discrètes à Amdjarass, ce qui n'est pas de nature à nous rassurer, nous les Tchadiens, explique à RFI Ngarleji Yorongar, président du parti FAR.Depuis l'arrivée des

Lire la suite...

Selon des informations de sources concordantes, les préparatifs pour une intervention en Libye des forces tchadiennes et nigériennes assistées par la force française dans le sahel, seraient pratiquement achevés. La sortie du Président du Niger, Mamadou Issoufou, sur les ondes de RFI serait l'indication pour le début des opérations dans le sud libyen.Il faut rappeler que le ministre français de la défense avait séjourné le 31 décembre dernier à Amdjarass, village natal du président tchadien. Il a réitérer la nécessité d'intervenir en Libye à sa sortie de cette audience avant d'inspecter les positions avancées des troupes françaises à Madama dans le Nord nigérien.Selon le président nigérien « une issue politique n'est pas possible sans

Lire la suite...

" un peuple averti en vaut deux"" Quand l'injustice devient loi la résistance est un devoir "Comme nous l'avons signalé lors de notre dernier communiqué concernant la marche du 27 décembre 2014 organisée par les patriotes de la diaspora tchadien de France et le collectif africain à bien eu lieu ce samedi 27 décembre 2014 ,malgré le froid et la pluie les compatriotes africains , les patriotes africains et les amis du Tchad ont répondu massivement à l'appel.C'est dans une ambiance bon enfant que la marche a été entamée , la marche a commencé à 15h de château - rouge arrivés jusqu'à la place de la république à 17h sous escorte des forces de l'ordre françaises . Nous avons vu la présence des plusieurs dizaines des pays avec différents

Lire la suite...