"Oyé, Oyé, Idriss Deby Itno Khamis est banni des Etats-Unis"

 

On imaginait que c'est comme àl'anncienne que le crieur public américain a annocé la décision de Trump. La nouvelle a fait l’effet d’une bombe même si elle n’a pas surpris les personnes les plus averties de la situation politique et sécuritaire du Tchad. Donald Trump vient d’ajouter le Tchad sur la liste des pays dont les ressortissants sont interdit de séjour aux USA. Pourquoi cette décision? Concerne-t-elle le terrorisme? Et comment est-on arrivé là?
Idriss Deby qui est considéré comme un allié sûr pour la lutte contre le terrorisme par la France, vient d’être mis sur le ban des nations par les Etats Unis. Si la première liste dressée par Trump concerne des pays dont les états et les ressortissants sont accusés de terrorisme, la seconde liste, aux premières vues, est composée par des pays autocratiques violant les droits les plus élémentaires de leurs concitoyens. Ce n’est pas pour préserver leur pays contre une éventuelle pénétration de Boko Haram que cette décision est prise. Si c’était le cas, le Nigeria, pays de Boko Haram, le Cameroun et le Niger aussi seront sur la liste. Or ces pays n’ont même pas été évoqués. Il faut chercher les raisons du coté de la gouvernance et de la démocratie. Idriss Deby, au pouvoir de puis 27 ans, assassine ses opposants, musèle la presse, emprisonne les syndicaliste, terrorise les défenseurs de droits de l’Homme, bref, oppresse son Peuple, c’est pourquoi il est interdit d’aller aux Etats-Unis.
Les voiles sont tombés et, le vrai visage de Deby est connu. Les soutiens inconditionnels de Deby qui, à chaque fois, remuent ciels et terres pour lui refaire une nouvelle virginité, lui fabriquer une image le rendant fréquentable, en ont à leur dépend. Ils ont même essayé de lui créer des prétextes fallacieux cherchant à couvrir les raisons de l'absence de leur poulain aux Nations-Unies. Trump, dont la truculence est dénoncée à gogo, a surpris plus d’un.
Il est vrai que cette mesure touche tous les tchadiens mais ceux qui en patissent sont ceux qui s’offrent les possibilités de se rendre aux Etats-Unis en vacance et qui sont peu nombreux. On peut même les résumer à la famille du despote et ses courtisans. Ceux qui ont des propriétés outre atlantique et des comptes garis sur la 5ème avenue ou à Wall Street. Pour la plèbe cette mesure n’a aucune conséquence pour l’immédiat. Sacré Trump.

Ahmat Youssouf

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir