Dans un communiqué signé de son Bureau Exécutif et dont La Gazette a reçu copie, l'Alliance Nationale pour le Changement et la Démocratie (ANCD) félicite le Peuple burkinabé pour « le triomphe irrécusable de sa révolution sur la volonté de l'ancien régime qui, non seulement confisquait le pouvoir mais oppressait l'aspiration légitime du Peuple : l'alternance démocratique ».
L'ANCD, mouvement exilé opposé au régime d'Idriss Deby, est dirigé par le Général Mahamat Nouri. Il regroupe plusieurs tendances politico-militaires tchadiennes dont l'Union des Forces pour la Démocratie et le Développement de Mr Nouri.
«Le Peuple du Burkina Faso, par cette détermination inébranlable, cette maturité politique incontestable, cette clairvoyance indiscutable, vient, à l'exemple des tunisiens pour les pays arabes, de sonner les glas des dictatures de pays d'Afrique au sud du Sahara», poursuit le texte. Le mouvement tchadien demande par ailleurs aux nouvelles autorités « d'organiser une transition brève débouchant sur des élections libres et transparentes ». «Elle les encourage à œuvrer pour instaurer, dans un bref délai, l'ordre constitutionnel au Burkina Faso», selon le communiqué.
Profitant de l'occasion, l'ANCD a lancé un appel à l'endroit des tchadiens à l'union sacrée. « L'ANCD lance un appel pressent à l'endroit des patriotes tchadiens de suivre l'exemple éclatant du Peuple du Burkina Faso. Elle exhorte les partis politiques, la société civile et les syndicalistes à bannir tout esprit partisan et à conjuguer les efforts pour sauver le Tchad des jougs du régime tyrannique d'Idriss Deby», indique le communiqué. «Il est plus que jamais temps de dépasser nos divisions, nos contradictions pour le salut du Tchad», confie le communiqué.
Il faut rappeler que les rebelles tchadiens qui avaient atteint la capitale N'djaména en février 2008, ont failli faire partir Idriss Deby qui avec l'aide de la France a pu sauver son fauteuil.

 

 

Le Texte original

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir