Le Premier ministre libyen, Ali Zaidan, en visite à Bruxelles réfute toutes les allégations concernant un projet de déstabilisation du Tchad depuis le sud de la Libye. C'est « sans fondement et ne correspondent pas à la réalité », pour lui c'était plutôt l'ancien dirigeant Mouammar Kadhafi « qui exportait le terrorisme ».
« La nouvelle Libye ne tolère pas cela » et « n'est pas un foyer du terrorisme » a ajouté le chef de gouvernement libyen. Il a également révélé que le fils de l'ex-dirigeant libyen, Saadi Kadhafi, et d'anciens dignitaires du régime bénéficiaient du droit d'asile au Niger. « Je demande à nos amis nigériens de prendre ces faits en considération et d'extrader ces éléments pour qu'ils soient jugés en Libye », a déclaré le Premier ministre.

 Sources: AFP

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir