Un ressortissant tchadien a été tué, dans la nuit du 31 au 1er janvier, par des militaires centrafricains. Le jeune tchadien a été arrêté à une barrière dressée par des "patriotes" pro Bozizé près de la buvette ABC, non loin du REX, à coté du marché. Interpelée par ces "patriotes" et remise à une patrouille motorisée, la victime a été abattue froidement.

Les rafles des paisibles tchadiens vivants à Bangui sont quasi quotidiennes. Les prisons centrafricaines sont pleines d'innocents arrêtés sur simple, dénonciation ou pire, pour délit de faciès. Les autorités centrafricaines sont responsables des conséquences des appels à la haine lancés tout azimut.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir