Dans sa fuite en avant et acculé par les exigences en matière de réformes démocratiques et du respect du droit humain, Idriss Deby vient de proposer à son parti d'adhérer à l'internationale socialiste.

Cette tentative de diversion qui cherche beaucoup plus à apprivoiser les exigences de la France en matière de démocratie et de bonne gouvernance, est tout simplement ridicule. C'est une tentative vaine, car, l'adhésion à l'internationale socialiste ne suspendra pas les obligations d'un Etat digne de ce nom en matière de justice et de bonne gouvernance. Faut-il rappeler à notre tyran national que même le FPI de Laurent Gbagbo était membre de l'Internationale et que cela n'a pas empêché Hollande à dénoncer sa confiscation du pouvoir?

Ce volte face est-il étonnant? La réponse est évidemment non car Deby nous a habitué à ce genres de revirements spectaculaires. Rappelez vous de la dénonciation de la présence d'ELF au Tchad suivi par une manifestation qui a fini par un drapeau brulé par les militants MPS. Dès le lendemain, notre "perdo" est parti ramper devant Chirac pour calmer ses ardeurs. Qu'est ce qu'il n'a pas fait ou dit avec le Soudan? Allant jusqu'à interdire la musique soudanaise, mais à la première occasion, non seulement il renoue avec Bachir, mais sacrifie aussi l'opposant Khalil Ibrahim.

Si la demande d'adhésion à l'Internationale n'est qu'une formalité, les conditions d'adèhsion sont plus rigoureuses. on peut citer entre autre:

  • Mener des politiques progressistes qui favorisent l'épanouissement des individus, l'expansion économique, le commerce équitable, la justice sociale, et la protection de l'environnement dans l'esprit du développement durable . S'opposer à toute politique économique et sociale au service de groupes privilégiées et favoriser l'émergence d'un système économique mondial qui rende les relations Nord-Sud plus justes. Combattre la corruption sous toutes ses formes et les entraves à la bonne gouvernance.

  • Défendre la démocratie pluraliste. Celle-ci implique :

    • La liberté des citoyens de choisir entre différentes options politiques dans le cadre d’élections libres, régulières et transparentes;

    • la possibilité d’un changement de gouvernement par des moyens pacifiques et fondé sur la libre expression des citoyens;

    • le respect des droits des individus et des minorités;

    • un système judiciaire impartial et indépendant fondé sur le droit;

    • une presse libre et pluraliste;

    • des partis au fonctionnement démocratique.

  • Garantir, en toutes circonstance, le respect de la dignité humaine et agir en conformité avec la déclaration universelle des Droits de l’Homme et les autres grandes Conventions adoptées par l’Organisation des Nations Unies et ses Institutions. Proscrire la peine de mort. Respecter et renforcer les droits fondamentaux de la personne humaine, que ce soient les droits individuels (respect de la vie privée, liberté de pensée, de croyance, d’éducation, d’orientation sexuelle, droit à un traitement égal …), les droits sociaux (liberté syndicale, droit de grève, protection sociale, …) ou les droits politiques (liberté d’association, suffrage universel, …).

Idriss deby et sa clique au lieu d'adopter des lois et règlements pour mieux répartir les richesses nationales, ils ont préféré superviser le détournement des biens publics au profit du clan et autres courtisans. Idriss Deby et son gouvernement fantoche qui bâillonnent les journalistes, répriment les actions des syndicalistes, assassinent les opposants politique, n'ont pas leur place à l'Internationale Socialiste. Comme le dit l'autre, qui vivra verra, la justice vaincra.

Rédaction de la Gazette

Commentaires  

 
0 #1 Abakar Youssouf 22-10-2012 15:04
Je voudrais voir la tête de Balkani parain de Deby auprès de Sarkozy. Deby est vraiement ridicule.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir