L’Union des Syndicats du Tchad a cessé son mot d’ordre de grève ce matin lors d’un congrès à la bourse du travail. En conflit avec le régime, l’UST qui réclame entre autre le respect des engagements conclus avec le pouvoir, a suspendu son action jusqu’à la mi-octobre accordant ainsi une chance au régime d’appliquer ses engagements. Il faut signaler que l’UST a lancé son mot d’ordre depuis la mi-juillet et avait accepté la médiation des congrégations religieuses pour faciliter le dialogue interrompu brusquement par Idriss Deby lors d’une intervention à la télévision où il dénonçait les accords de novembre 2011 pour insuffisance de ressources. Les dirigeants de l’UST sont, d’autres parts, poursuivis pour « diffamations » et « incitation à la haine ethnique » à cause d’une pétition qui dénonçait la paupérisation de la population et le détournement des fonds publics.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir