L’Alliance Nationale pour le Changement et la Démocratie dénonce les menaces et intimidations proférées par le régime corrompu et clanique de N’djamena à l’endroit des syndicalistes tchadiens.

Dans sa fuite en avant, le régime d’Idriss Deby préfère menacer les syndicats et autres organisations de la société civile dans leur quête du bien-être des salariés en particulier, et des tchadiens en général. Le Tchad est soumis à une horde des pilleurs prévaricateurs, s’appropriant toutes les richesses du pays au moment où les valeureux et honnêtes travailleurs sont privés de leurs salaires. Idriss Deby confondant les ressources de l’Etat Tchadien avec ses biens personnels, nomme ses enfants et sa famille dans un favoritisme criant.

 

L’ANCD s’insurge devant la cécité et l’absence de tout soutien des institutions internationales et pays amis du Tchad face aux calvaires subis quotidiennement par le Peuple Tchadien. Cet immobilisme indigne n’empêchera pas le Peuple Tchadien, déterminé et conscientisé, à concrétiser ses aspirations légitimes à savoir l’alternance et la bonne gouvernance.

 

Imperturbable dans ses analyses, inébranlable dans ses certitudes, l’ANCD lance, encore une fois, un appel pressant et impérieux, à la mobilisation et au soutien aux tchadiens en lutte.

 

Fait le 07 septembre 2012

Pour le Bureau de l’ANCD

Le Secrétaire Général

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir