Intrusive pour les uns, pétrie d'humanité pour les autres, l'émission de Frédéric Lopez, « Rendez-vous en terre inconnue », quatorzième du nom, s'est trouvé une nouvelle invitée en la personne de Sylvie Testud. La blonde comédienne a accepté de partir pour le Nord du Tchad, au milieu du désert du Sahara.
Dans cette étendue de sable ocre vit un peuple d'éleveurs nomades, les Gorane. C'est cette petite communauté tenue par Hadoum, Barkaï et sa femme Kaltouma qui a accueilli Sylvie Testud, Frédéric Lopez et une équipe de télévision pendant quinze jours. Le résultat de cette immersion en forme de choc des cultures est à découvrir ce mardi 2 octobre sur France 2.
Comme toujours, l'émission est l'occasion, à la fois, de pénétrer une culture du bout du monde, souvent méconnue, et de faire plus ample connaissance avec un personnage public débarrassé de son image de papier glacé. Avec, si possible, la révélation aux yeux du grand public d'une chanteuse finalement simple et accessible, ou d'un comédien à la sensibilité à fleur de peau. Mission accomplie avec Sylvie Testud, personnalité facétieuse et pleine d'autodérision, soudain pudique et à l'écoute quand les circonstances l'y poussent. Une jeune femme qui évite les paroles inutiles ou trop convenues, pour observer, en invitée discrète mais dévouée. A cet égard, les séquences les plus intéressantes sont celles où la comédienne et Kaltouma, une jeune Gorane enceinte de huit mois, assises dans l'intimité d'une maison de paille tressée, confrontent leurs expériences de jeune femme et de mère aux destins si différents. A l'une le mariage forcé à l'âge de quatorze ans avec un homme qu'elle n'avait jamais rencontré, à l'autre l'histoire d'amour. A la Française l'accouchement hypermédicalisé en milieu hospitalier, à l'Africaine la délivrance seule, dans l'isolement d'une cabane au milieu du désert. Dans cet univers où hommes et femmes se croisent plus qu'ils ne se côtoient, Sylvie Testud et les femmes nomades tissent rapidement des liens.
A leurs côtés, la Parisienne apprend à moudre le mil, à traire les chamelles. Elle s'initie aussi à des rituels de beauté tenus secrets - lèvres inférieures tatouées, corps purifié à la vapeur d'encens. Outre leur aspect initiatique, ces moments retranchés entre femmes constituent, eux aussi, des portes ouvertes sur la confidence. Ce passage chez les Gorane est aussi l'occasion, pour le téléspectateur, de profiter de superbes images d'un désert aux couleurs changeantes, ravissement sans cesse renouvelé pour les yeux occidentaux.
Anne-Sophie Douet, Agence de presse GHM
« Rendez-vous en terre inconnue : Sylvie Testud chez les Gorane », mardi 2 octobre à 20 h 45 sur France 2.
 
Sources: L'Union

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir