Oumar Bourkou, ancien membre de Forces Unies pour le Changement (FUC), rallié à Deby en 2007, a été assassiné par la population à la frontière tchado-centrafricaine. Intercepter par la soldatesque du régime, il aurait dégoupiller une grenade faisant une victime parmi les soldats et aurait faufiler dans la brousse. Le régime a ameuter la population civile en le dénonçant comme étant coupeur des routes, c'est la population, armée des calibre 12 qui aurait tué le fugitif.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir