ACTION TCHADIENNE POUR L'UNITÉ ET LE SOCIALISME / PARTI RÉVOLUTIONNAIRE POPULAIRE ET ÉCOLOGIQUE ( ACTUS/prpe)

C'est avec vive indignation et amertume que notre Parti, ACTUS/prpe a appris par les dépêches des agences de presse du vendredi 6 juillet 2012, la progression fulgurante du mouvement rebelle M-23. Ce dernier contrôlerait plusieurs localités du Nord Kivu de la RD Congo.
Notre Parti, ACTUS/prpe adresse ici solennellement, son soutien militant au peuple congolais qui s'oppose à la nouvelle agression rwandaise. Nous condamnons sans retenue aucune cette guerre contre la RD Congo, commanditée par les puissances impériales occidentales. En effet, le génocide du peuple congolais est savamment entretenu par les multinationales occidentales dans le Kivu, province orientale de la RD Congo frontalière avec le Rwanda et l'Ouganda. Pourquoi ces crimes contre l'humanité ne suscitent-ils pas de compassion de la prétendue « communauté internationale » si soucieuse des droits de l'Homme et de la démocratie ? Pourquoi Les auteurs de cette tragédie humaine jouissent d'une impunité absolue voire confortés dans leur abjection? Pourquoi certains africains ou états doivent-ils servir de bras armés de l'impérialisme occidental pour défendre les intérêts des colonisateurs?

Le silence de l'Union Africaine (UA), son manque de réactivité adéquate comme à l'accoutumée est déconcertante. Cela ne risquerait-il pas d'hypothéquer l'avenir de notre continent et celui des générations futures ?

Le Génocide des populations de la RD Congo et l'appétit insatiable des impérialistes pour les ressources naturelles d'Afrique.

La RD Congo est un « véritable scandale géologique ». Son sol et sous-sol renferment les ressources naturelles et minières jamais observées en concentration dans un seul pays. Les richesses minières : cuivre, or, diamant, niobium, pétrole, uranium, charbon, manganèse, zinc, plomb, cobalt, étain, germanium, gaz méthane...aiguisent les appétits insatiables des multinationales des puissances impérialistes occidentales. Certains minerais rares dont sont friandes les industries de pointe (armement, aéronautique, électronique, télécommunications...) par exemple le coltan utilisé dans la fabrication des téléphones portables, des ordinateurs, des consoles de jeux... est concentré dans le Kivu à l'est de la RD Congo. Cette région renfermerait à elle seule plus de la moitié des réserves mondiales estimées entre 60 et 80% [Cf. Direct.cd du 13 juin 2012]

Ces richesses minières ont attiré les multinationales prédatrices et leur bras armé le gouvernement du Général Paul Kagamé du Rwanda qui sécurise les zones minières afin de faciliter les pillages des minerais du Kivu. Grâce à ces guerres de rapine et le contrôle des mines par le pouvoir de Kigali et les rebelles congolais, le Rwanda est devenu exportateur de l'or, du diamant, du coltan...pillés en RD Congo au profit des multinationales occidentales. Certaines de ces richesses minières n'ont jamais été prospectées sur le territoire rwandais, où il n'existe par ailleurs aucune exploitation connue. La leçon du pillage des richesses d'autres états, dispensée par les impérialistes capitalistes, est bien assimilée et appliquée à la lettre par le régime de la bourgeoisie tutsie au pouvoir à Kigali.

Ceux qui font l'apologie de la minorité bourgeoise tutsie au pouvoir au Rwanda affirment que ce pays possède quelques mines et en exporte. Cependant, le rapport de Global Witness du 18 mai 2012 stigmatise le pillage des minerais congolais par le Rwanda : «...en croire les informations réunies auprès de représentants de

Action Tchadienne pour l'Unité et le Socialisme / Parti Révolutionnaire Populaire et Écologique ( ACTUS /prpe )

N/Réf :20.08/SG/2012

E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour lire le texte intégral: cliquez

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir