Un père et son enfant de la tribu Ouled Himed

Des informations alarmantes nous parviennent de la région du Batha faisant état d’une tension entre les tribus de Ouled Himed et Ouled Malick à l’indifférence totale des autorités civiles et militaires du régime maffieux et clanique de N’djamena.

D’après les témoins qui nous ont alertés, le conflit a pour origine un puits situé aux confins du Hadjer_lamis, Bahr gazal et Batha ouest, revendiqué par les uns et les autres. A LEBEIDE, le nom du puits en question, ouled Malick et ouled Himed (qui sont très proches signalons le), se regroupent, se comptent, démontrent les armes pour un affrontement quasi inévitable.

Non seulement l’inaction mais aussi le silence de ce régime clanique démontre à suffisance son implication avec sa théorie machiavélique qui consiste à diviser pour mieux régner. Les conflits tribaux dans cette contrée, ces dernières décennies sont nombreux. Rappelons nous du choc fratricide entre Khouzame et Ouled Rachid qui a fait 76 victimes ; l’antagonisme entre Kréda et Boulala, tous ont été soit provoqués par ce régime incapable, soit il les a encouragés.

La brouille entre tribus, la discorde au sein des groupes ethniques, la mésentente entre ressortissants d’une région sont érigées en mode de gestion. En 23 ans de pouvoir MPS, la société tchadienne segmentée, son tissu social délité, la concorde nationale anéantie, bref, la solidarité entre les fils du Tchad, devient de plus en plus des lointains souvenirs.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir