Au Tchad, le maire de Ndjamena, élu il y a quatre mois, est sur la sellette. Djimet Ibet est invité à démissionner par une dizaine de conseillers municipaux après des révélations de faits de corruption par voie de presse.

C’est un conseiller municipal de l’opposition qui a déclenché les hostilités. Fin octobre, Gilles Noumasseri Aimé adresse un courrier à l’autorité de tutelle. Il accuse le maire de détournement et appelle à sa suspension.

Le scandale financier est révélé par un document dans lequel une société turque s’engage à verser une importante commission sur l’achat d’engins par la commune de Ndjamena au maire. A ces accusations s’ajoutent des nominations et des passations de marchés de façon illégale.

Lire la suite sur le site de RFI

Voir aussi à ce sujet: Tchad: Djimet Ibet, maire de N'djamena, accusé de prise illégale d'intérêts

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir