Selon des sources en provenance de la capitale tchadienne, le journal des journaux qui a été initié par la presse locale suite aux harcèlements dont fait objet Monsieur Jean Claude NEKIM, vient d'être frappé d'une interdiction de paraître pour défaut de récépissé. Il faut rappeler que le régime aux abois, dans sa fuite en avant, exerce une répression sans précédent dans l'Histoire du Tchad, contre les syndicalistes, les journalistes et opposants politiques. C'est sous ce climat que le despote tchadien sera reçu début octobre par le Président français Hollande. Les opposants tchadiens en France et en Europe en générale s'organisent pour dénoncer les crimes perpétrés par Deby en vingt ans de pouvoir absolu. Et c'est au moment où Abdallah Senoussi, proche de Kadhafi, avait fait une révélation retentissante sur la livraison de feu Youssouf Togoimi à Deby qui l'a assassiné que le potentat tchadien foulera le sol français. Il faut rappeler également que Monsieur Fabius, ministre des affaires étrangères, s'est rendu au Tchad récemment pour solliciter l'aide du dictateur pour mater AQMI au nord mali. Les patriotes tchadiens se demandent s'il faut s'allier au diable pour combattre l'obscurantisme? Y a-t-il une différence entre les potentats africains et ces terroristes?

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir