Le président sud soudanais a écrit à 75 officiels de l'actuel ainsi que du gouvernement précédent pour leur demander rembourser les sommes dues.

Salva Kiir révèle que la somme détournée est estimée à 4 milliards de dollar.

Mots-clésSoudan du Sud

Dans la lettre, il explique qu'une grande partie de cet argent a été sorti du pays. Dans la plupart des cas c'est pour l'acquisition en espèce de propriétés.

Le chef de l'Etat sud soudanais a demandé aux personnes en question de ramener l'argent, pour préserver la crédibilité du gouvernement et leur promis à celles qui le feront qu'elles ne seront pas inquiéter.

Ce n'est pas clair pour le moment si cette requête a déjà reçu un écho favorable

La lettre de Salva Kiir pointe du doigt la manière dont la corruption gangrène le soudan du sud.

Les nouveaux dirigeants du pays étaient des rebelles qui ont combattu pendant plusieurs années le gouvernement soudanais

Le président sud soudanais s'en est par ailleurs pris pris accuse dans la correspondance ses compagnons d'armes, d'avoir trahi leur vision commune.

"Beaucoup de nos amis sont morts" écrit-il, et une fois que nous avons le pouvoir nous les avons oublié ce pour quoi nous avons combattu et commencé par nous enrichir au dépens de notre peuple, poursuit Salva Kiir.

Le ministre sud soudanais de l'information a déclaré à l'agence Reuters, que plus de 2 millions manquent dans un scandale très médiatisé et qui concerne le sorgho, la culture de base.

La corruption ambiante est connue de tous au Soudan du sud, mais c'est le montant révélé dans la lettre du président sud soudanais qui a choqué plus d'un.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir