Une trentaine d'ex rebelles sont détenus arbitrairement depuis bientôt deux ans dans les geôles du dictateur. Une mobilisation en faveur de ces oubliés est en marche. Arrêtés au Soudan et transférés au Tchad, ces détenus souffrent de la malnutrition et des maladies. Rappelons que feu Djbrine Azène aussi est décédé suite à sa détention.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir